A Propos de Grégory Messer

Après avoir suivi mes études à Ferrandi, je me suis lancé dans l’ouverture de mon premier restaurant à l’âge de 20 ans; Une première expérience très formatrice mais à laquelle, comme beaucoup de restaurateur, j’étais mal préparé.

150601_150601_DSCF5521_prise de vue sans titre_EFEXcolor (1)Je suis resté gérant de l’entreprise une année et demie, avant de la revendre pour pouvoir parachever ma formation dans plusieurs grandes maisons.

Neuf années se sont écoulées, où j’ai pu apprendre les ressorts du métier,  avant que je me lance de nouveau dans l’ouverture de  mon propre établissement.

Ce que j’ai retenu durant ces années, c’est que l’expérience est un paramètre, si ce n’est le paramètre essentiel dans la gestion d’un restaurant.

Bien que l’on maîtrise les aspects théoriques de la profession, rien ne peut égaler l’expérience elle-même.

Après ces neuf années formatrices, j’ai découvert milles et unes techniques de gestion, découvert les petites subtilités du métier, j’ai appris à gérer une clientèle et une hiérarchie, j’ai acquis la maîtrise des chiffres…

Toutes ces leçons m’ont permis par la suite d’ouvrir un restaurant, à mon image et qui marche.

Je me sentais prêt en effet et je n’ai pas eu peur de repartir de zéro et j’ai lancé avec un associé mon propre concept.

messer-restaurantAvec “Mian Fan”, je surfais sur un marché en pleine croissance : celui de la restauration asiatique qui connaissait alors un grand boom avec les restaurants de Wok et les grandes chaînes de sushis.

Nous avons ouvert de trois autres ‘Mian Fan’ à Paris et j’ai entre temps lancé ma brasserie-chic dans le 16ème arrondissement avec un finaliste de la célèbre émission Top Chef.

Aujourd’hui, ma carrière de restaurateur est lancée et j’avais au fond de moi, l’envie de transmettre ce que j’ai appris.

Et, c’est précisément pourquoi, je me suis décidé à partager ce que j’avais appris en créant un site dédié à la restaurant et en écrivant des livres sur le sujet.

Ma grande détermination repose sur ce constat : si j’avais été plus accompagné ou éveillé à des problématique plus jeune, j’aurai pu progresser de façon plus rapide et efficace.

Plus précisément, j’essaye de créer tous les jours, les outils dont j’aurai eu besoin lorsque j’ouvrais mon premier restaurant.

Il est impossible, en effet, de tout maîtriser lorsque l’on doit gérer un restaurant et c’est précisément à ce moment que j’aurai eu besoin de l’oeil extérieur et des conseils d’un consultant.

youtube-gregory-messerEn tant que restaurateur, j’ai moi aussi connu beaucoup d’incertitudes dans les directions et les choix à prendre.
Sur quel concept miser? Comment m’y retrouver dans les obligations juridiques et fiscales d’un entrepreneur?

En réalité, accompagner les restaurateurs dans l’ouverture ou la dynamisation de leur établissement est la continuation naturelle de ma propre expérience.

Voilà,  il ne me reste plus qu’à vous souhaiter la bienvenue dans la communauté des Restaurateurs et à très bientôt pour de prochains conseils .

Amicalement ,

Grégory


commencer