Ouvrir son restaurant

ouvrir-restaurant

Pour que le rêve continue, certaines étapes sont indispensables

ETABLIR UN BILAN PERSONNEL

Il est capitale de se poser un certains nombres de questions :

  • Ma motivation est-elle suffisamment forte pour supporter les difficultés ?
  • Ai-je bien pris conscience de l’investissement personnel et financier ?
  • Ai-je les compétences nécessaires ? Suis-je prêt à suivre une formation et recommencer une nouvelle vie professionnelle ?
  • Evaluer les avantages et inconvénients par rapport à ma situation professionnelle actuelle ?
  • Evaluer sa propre situation économique pour commencer ?

DETERMINER LE TYPE DE RESTAURATION ET LE THEME CHOISIS

Ceci déterminera le fil directeur de votre activité…

  • Vais-je faire du snack, du gastro, de la restauration touristique, de proximité…
  • Quel concept vais-je choisir ?
  • Bar a soupes, bio, produits du terroir,… idée originale existante et transposée, ou innovante

Une fois la thématique établie, il conviendra de déterminer :

  • Le type de clientèle choisie
  • La carte, l’offre produit/prix, quel produit et à quel prix ?
  • La décoration générale, l’ambiance
  • L’organisation générale
  • L’équipe à mettre en place
  • Communiquer avec un nom mémorisable (vérifier sa disponiblité auprès de l’INPI)

TROUVER UN LOCAL

 

  • L’emplacement peut s’avérer déterminant pour la poursuite de l’activité
  • Estimer avec justesse le prix du local (environ 3 fois le RBE)
  • Attention aux tarifs attractifs de certains locaux, choisir un emplacement avantageux, visible proche de parkings de Z.A, Z.I, bureaux…
  • Vérifier les installations éxistantes, notamment ventilation (les travaux peuvent être onéreux), la mise en conformité de l’accéssibilité pour les personnes en situation de handicap
  • Assurez-vous de vos besoins en matière de travaux, si les couts sont mal évalués, la situation pourrait s’avérer délicate, n’hésitez pas à visiter le local plusieurs fois avec des professionnels, plombiers, électriciens.
  • Renseignez-vous d’éventuels travaux auprès des services d’urbanisme de la commune d’implantation…

REALISER UNE ETUDE DE MARCHE

Celle-ci portera sur 3 axes :

La restauration du lieu d’implantation
Tendance générale, évolution du secteur, potentiel déjà exploité ou à exploiter

La clientèle locale
Qui est-elle ? Quelles sont ses habitudes alimentaires ?, la fréquence de ses repas pris au restaurant ? le budget consacré ? Ses critères de sélection d’un restaurant (prix, produit, accueil, habitude…) ?, ses freins ?

La concurrence
Qui est-elle ? Que propose-t-elle ? A quel prix ? les consommateurs sont-ils satisfaits oui pourquoi ?, non pourquoi ?

L’ETUDE PREVISIONNELLE

Il convient dans un premier temps d’établir les besoins initiaux nécessaires au démarrage du restaurant (travaux de mise en conformité, mobilier de cuisine, de salle, charges de personnel…)
Puis il va falloir établir le compte de résultat prévisionnel sur 3 ans , qui vous servira de budget a la gestion quotidienne de votre activité, il relate les charges de matières premières, frais généraux, main d’œuvre…puis le chiffre d’affaires, il en ressortira votre Résultat brut d’exploitation.
Afin de suivre au plus près votre gestion économique quotidienne, un tableau de bord est vivement conseillé.
Ensuite il conviendra de définir votre plan de trésorerie.

FORMALITES ADMINISTRATIVES

Le permis d’exploitation et son stage obligatoire.
Toute personne qui souhaite reprendre ou créer un bar ou un restaurant, doit détenir le permis d’exploitation afin d’obtenir la licence pour servir des boissons à sa clientèle.

Déclaration administrative

Une fois le permis en poche, 15 jours avant l’ouverture de votre établissement, vous devez faire une déclaration d’activité auprès de la mairie du lieu de votre implantation.
Suite au dépôt du dossier avec le permis d’exploitation, la mairie vous délivre un récépissé de déclaration d’ouverture ou de mutation valant licence.

Respect des règles d’hygiène et de salubrité dans un restaurant

Tout exploitant d’un établissement « traitant, transformant, manipulant ou entreposant des denrées animales ou d’origine animale » doit établir une déclaration à la Direction Départementale de la Protection des Populations du lieu où est implanté le restaurant, au plus tard dans le mois qui suit l’ouverture .

L’exploitant doit respecter les normes définies dans l’arrêté du 21 septembre 2009, visant les règles sanitaires applicables au commerce de détail, d’entreposage ou de transport de produits d’origine animale et denrées en contenant.

De plus l’arrêté du 9 Mai 1995, prévoit des dispositions visant à assurer l’hygiène corporelle et vestimentaire du personnel (vestiaire en nombre suffisant, lave mains, toilettes…).

Depuis Octobre 2012, une formation de 2 jours en hygiène est obligatoire, sauf certaines dérogations.

Il vous est demandé par les instances règlementaires d’établir un Plan de Maitrise sanitaire afin d’avoir le contrôle de la sécurité alimentaire de l’ensemble des denrées servies, et d’apporter au consommateur une protection élevée en matière de sureté alimentaire.

Respect des horaires d’ouverture

Définies par arrêté préfectoral

Informations obligatoires dues aux consommateurs

Pour un restaurant :

  • Affichage de l’origine des viandes (née, élevée, abattue)
  • Les titres restaurants si vous les acceptez
  • L’interdiction de fumer
  • Tarifs des produits à l’extérieur et intérieur du restaurant

Pour un bar:

  • La licence
  • Affichage relatif à l’ivresse publique et la protection des mineurs
  • Des prix et contenances des boissons servies, à l’intérieur et extérieur de l’établissement
  • Horaires d’ouverture et fermeture
  • Obligation d’étalage des boissons non alcoolisées (au moins 10), séparées des alcools
  • Interdiction de fumer

Respect des règles sur la diffusion de la musique

Faire une demande auprès de la SACEM, cette diffusion donne lieu au paiement d’une redevance SACEM et SPRE

FORMALITES JURIDIQUES

Choisir votre statut juridique, SA, SARL, EI, EIRL, EURL, SAS, SASU
Puis vous rendre au CFE correspondant à votre activité, soit au CFE de la Chambre de Commerce et d’Industrie, soit au CFE de la Chambre des Métiers et de l’artisanat, automatiquement les données seront transférées aux autres organismes (greffe, impôts, RSI…).

Une fois ces éléments établis, le rêve peut commencer, à vos tabliers…

Pour aller plus loin…

Ouvrir un Restaurant
La Méthode pas à pas

« J’ai conçu ce livre pour que tous les restaurateurs ( débutants ou non) puissent avoir un véritable guide qui les les accompagne dans leur projet de restauration.

Étapes par étapes, nous suivrons ensemble la conception et la réalisation de votre projet pour vous aider plus efficacement et vous faciliter la lecture de ce guide !

Vous y trouverez également des outils pratiques ainsi que des tests pour évaluer l’avancement de votre projet, mais aussi des exemples et astuces concrets tirés de ma propre expérience.

J’ai écrit ce livre pour vous mais aussi en pensant aux informations et conseils que j’aurai aimé avoir lorsque je me suis lancé dans la restauration.
J’aurai évité de nombreuses erreurs et aurai gagné beaucoup de temps.
C’est la promesse que je vous fais avec ce guide !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.