Accessibilité des personnes handicapés en restauration

Accessibilité des personnes handicapés en restauration

Selon le ‘Guide de l’accessibilité’, il existe en France près d’un million de personnes souffrant d’un handicap.
Pour des raisons évidentes d’éthique, mais aussi pour ne pas vous fermer à une part importante de votre clientèle potentielle, il est primordial que votre restaurant puisse les accueillir comme il se doit.

Je vous explique aujourd’hui tout ce que vous devez savoir sur vos devoirs en terme d’accessibilité des personnes handicapés et comment vous assurez que votre restaurant soit bien aux normes.

Accessibilité des personnes handicapés ,que dit la loi?

La loi du 11 février 2005 exprime le principe « d’accès à tout pour tous ».
Les entreprises commerciales et artisanales qui reçoivent du public (et dont font logiquement partie les restaurants) sont donc concernées par la réglementation.

Concernant la législation directement applicable à votre cas, la loi stipule que votre restaurant doit être accessible depuis la voirie. Si la voirie est sur le domaine privé, il appartient au restaurateur d’adapter un cheminement qui le rende accessible.

Un parking spécifique peut être aménagé pour réduire le cheminement. Si la voirie est publique, la responsabilité de la mise en accessibilité relève de la collectivité en charge de cette voirie.

Je vous recommande de vous rapprocher des services techniques de la mairie pour rechercher ensemble une solution. Une autorisation de voirie peut également vous être accordée.

Vos tables doivent quant à elle être équipées de pieds dont l’écartement permet l’approche en fauteuil (rien en dessous de 60 cm et 80 cm au plus).

Vous devez également prévoir des menus descriptifs avec des photos et rédigés en gros caractères (corps 18), avec des interlignes larges et en utilisant la police de type « bâton » (Arial, Verdana, Calibri ).

Soyez également vigilants avec les formules « buffet », les personne en fauteuil doivent pouvoir accéder en autonomie à l’ensemble du buffet ou des appareils mis à disposition des clients.

Comment aménager mon restaurant en conséquence?

La législation du handicap impose aujourd’hui de nouvelles normes d’accessibilité.
Les travaux d’accessibilité, s’ils sont un passage obligé, peuvent se révéler particulièrement onéreux.

Avant de faire réaliser les travaux d’accessibilité, il vous faudra réaliser un diagnostic d’accessibilité afin de définir les faiblesses de votre local dans une optique d’accessibilité à tous, quel que soit le type de handicap.

Les diagnostics d’accessibilité sont confiés à des experts agréés, souvent indépendants, travaillant avec un ou plusieurs organismes d’État, associations (comme l’APAVE), ou encore au sein d’entreprises privées.

Vous pouvez réaliser un premier diagnostic de votre restaurant en auto-évaluant l’accessibilité de votre établissement ici (link : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/Commerces%20CCI%20Poitou%20Charentes%202013_02.pdf)

La règle de principe est que la charge des travaux de mise en conformité aux normes légales ou réglementaires incombe au bailleur de l’ERP (Établissement Recevant du Public).

Cependant, la réalisation des travaux d’accessibilité par le bailleur peut donner lieu à une augmentation à posteriori du loyer au moment du renouvellement du bail commercial.

La prise en charge des travaux peut ainsi vous permettre de demander le déplafonnement de votre loyer dans la mesure où les travaux ont eu une incidence favorable sur l’activité de votre entreprise.

C’est le cas si l’accessibilité du local a permis d’attirer d’une nouvelle clientèle constituée par les handicapés qui ne pouvaient auparavant pas accéder à votre restaurant.

Pour aller plus loin…

Comment BOOSTER
Mon Restaurant

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

Un commentaire

  1. lapeniche
    3 août 2015

    Rien de plus instructif que de lire un tel article favorisant les situations de handicap, notamment dans un lieu public tel qu’un restaurant. Merci pour le temps et les efforts que vous avez consacrés pour écrire ce billet.
    En fait, je suis à la recherche de conseils pour ouvrir mon propre restaurant. Heureusement, je suis tombé sur votre blog et après quelques recherches, j’ai vu cet article intéressant. J’ai acheté un petit local situé dans une zone urbaine et je me demande si la réglementation est la même qu’en ville en matière d’accessibilité des personnes handicapées.
    Concernant le diagnostic d’accessibilité, est-il obligatoire de faire appel à des professionnels agréés pour le réaliser ? Quels sont les avantages de cette démarche ? Je vous remercie d’avance pour vos précieux conseils et vos réponses futures.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.