Les affichages obligatoires d’un restaurant

affichages obligatoires restauration

Les affichages obligatoires

Être gérant d’un restaurant signifie, vous le savez autant que moi, un certain nombre de responsabilités et de devoir desquels vous ne pouvez pas vous défiler.
En effet, en matière de réglementation, le non-respect des lois peut coûter très cher au restaurateur et il ne faut pas oublier que les consommateurs sont de plus en plus vigilants et sont donc assez enclins à signaler un manquement à la règle lorsqu’ils en observent un.

Aujourd’hui, nous allons revenir sur un point essentiel du métier: vos devoirs, mais aussi vos droits en matière d’affichage dans votre restaurant.

Voici les éléments principaux que vous devez connaître.

Affichage obligatoire  interne ou externe?

Le menu d’un restaurant doit toujours faire l’objet d’un double affichage.
Pour commencer, un affichage à l’extérieur qui soit visible et lisible par vos futurs clients et qui doit être installé durant toute la durée du service, soit à partir de 11h30 pour le déjeuner et 18h pour le service du soir.

Vous devez également afficher systématiquement votre carte du jour ainsi que votre carte des vins (ou des boissons sans alcool le cas échéant) représentant au minimum le prix de cinq des vins servis par la maison.

Ensuite, un menu identique à celui affiché à l’extérieur doit être mis à la disposition de la clientèle à l’intérieur de votre établissement. .

Jusqu’où devez-vous aller dans les détails?

Votre menu doit toujours comporter, pour chaque de vos prestations, le prix et la mention « boisson comprise » ou « boisson non comprise ».
N’oubliez pas non plus de toujours indiquer, pour chaque boisson incluse, la nature et la quantité offertes.

Pour les boissons servies dans le cadre des services du midi et du soir (on exclue donc la ‘limonade’ entre les repas ainsi que les apéritifs), l’affichage peut être remplacé par une carte mise à la disposition de la clientèle et comportant l’ensemble des prix pratiqués. Cette carte peut être distincte du menu ou inscrite de façon lisible au dos de votre menu.

Les plats de votre carte doivent toujours être détaillés de la façon la plus précise possible pour que le client ait une idée très claire de la composition de son assiette (vous évitez ainsi le risque des allégies alimentaires qui sont de plus en plus fréquentes) et leurs prix net. Les prix affichés s’entendent taxes et services compris.

L’indication du taux pratiqué pour la rémunération de ce service, doit normalement être indiquée sur les documents mis à la disposition de la clientèle.

A compter du 1er juillet 2015, tous les établissements de restauration sont tenus d’indiquer la présence éventuelle d’allergènes dans leurs plats.
Le choix de la façon dont sera indiquée cette information est laissé à la discrétion du restaurateur.

Quelle marge de manoeuvre pour le restaurateurs?

Des réserves comme sur le jour et l’horaire de confection de certains plats sont possibles. Dans le cas où vos menus ne seraient servis qu’à certaines heures de la journée (comme le menu du jour qui n’est généralement servi que pour le déjeuner ou une formule ‘brunch’ par exemple), cette particularité doit être clairement mentionnée dans le document affiché.

De même, des réserves tacites (que vous n’êtes donc pas obliger de préciser mais qui tombent généralement sous le sens) peuvent exister, tel le fait qu’un menu enfant ne soit proposé qu’aux mineurs.

Des plats faisant partie d’un menu à choix multiples peuvent faire l’objet d’un supplément, de même pour l’ajout de certains ingrédients (je pense par exemple à la garniture d’une pizza ou d’un burger).

En revanche, le menu doit indiquer expressément le caractère alternatif des différents plats proposés par la mention « ou », sous peine de caractériser une pratique commerciale trompeuse.

A savoir : n’oubliez pas les incondionnels en la matière.

Votre établissement devra bien évidemment afficher le panneau de sa licence à l’extérieur de votre restaurant, avoir la signalisation appropriée concernant les interdictions et autorisations de fumer dans toutes les pièces et une affiche rappelant la protection relative au comptoir (généralement près du comptoir).

Pour aller plus loin…

Comment BOOSTER
Mon Restaurant

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.