Comment éviter la carafe d'eau à la prise de commande

Comment éviter la carafe d’eau à la prise de commande ?

Avec la crise, les clients des bars et des restaurants sont de plus en plus vigilants face à leurs dépenses.Pour accompagner leur repas, ils n’hésitent pas à commander une simple carafe d’eau en guise de boisson.Devant cette demande qu’ils ne peuvent refuser, les serveurs et les chefs de rang rechignent à proposer d’autres boissons.

Cette absence de consommation, notamment de boissons alcoolisées, entraîne inévitablement une baisse du chiffre d’affaires pour le restaurateur.Pourtant, quelques techniques bien ficelées permettent d’éviter ce manque à gagner.






 

Des serveurs impliqués et des boissons mises en avant.

La motivation et un réel engagement des serveurs seront votre premier atout pour dynamiser les ventes de boissons. Si le personnel est intéressé au chiffre d’affaires réalisé sur un produit, il trouvera les mots pour convaincre ses clients d’opter pour telle boisson plutôt qu’une autre.

En ayant des objectifs et en étant impliqué dans la vente, les serveurs n’hésiteront plus à proposer d’emblée une boisson. En fonction des saisons et des événements qui ponctuent l’année, sélectionnez des vins, des apéritifs ou des cocktails qui deviendront vos « boissons phares » durant cette période.

Celle-ci peut s’étaler sur quelques jours ou plusieurs semaines. Pour inciter à la vente, positionnez en évidence plusieurs bouteilles sur votre comptoir ou sur quelques tables. Des informations sur des ardoises ou le menu « Notre rosé du mois » par exemple peuvent aussi accompagner cet effet vente. Pour augmenter les commandes, déclinez également votre vin sous divers conditionnements : au verre, au pichet ou en bouteille. Et n’hésitez pas à proposer des réductions attractives sur ces produits.

 De l’apéritif au café, tous les moyens pour augmenter vos ventes.

Pour dynamiser les ventes de vos boissons, il faut faire preuve d’un peu d’imagination, d’une nouvelle mise en place et de bon sens. Entrée en matière, l’apéritif est un moment de partage entre les convives. C’est l’occasion pour le restaurateur de décliner plusieurs offres originales.

Il n’est pas très difficile de mettre en place une carte de cocktails simples et faciles à réaliser (sur internet, les recettes sont à la portée du moindre barman). A prix abordables, la caipirinha, le mojito ou le Martini Bianco shine font toujours l’unanimité.
A l’approche du menu, soyez originaux dans votre carte des vins.

Le client aime être surpris et découvrir de nouveaux crus.

Proposez lui de goûter le vin s’il semble hésitant et ayez un choix regroupant des vins au verre, au pichet ou à la bouteille. Tous ne boiront pas une bouteille. Ils préfèreront opter pour un verre qu’ils renouvelleront sans doute au cours du dîner. Partez à la découverte de nouveaux vignerons, choisissez quelques vins bio en agriculture raisonnée et dénichez des petits vins que vous aurez découverts par vos propres moyens.

Non seulement vous parlerez avec passion à vos clients de cette trouvaille, mais vous sortirez des sentiers battus et aurez l’avantage sur vos concurrents, de ne pas proposer une carte des vins identique, tout droit sortie du même fournisseur. Le site des vignerons indépendants vous orientera dans votre recherche de nouveaux producteurs.

 

Du côté des boissons soft et des sodas:

La gamme que vous allez proposer doit séduire un large panel de consommateurs, les petits comme les grands. Les amateurs de boissons non alcoolisées aiment être surpris par un choix original. Proposez leur des softs nouvellement mis sur le marché ou encore méconnus comme Bionade, Alibi, Chamane ou Infusion. Les packagings de ces boissons sont particulièrement attractifs et très vendeurs.Les clients n’hésiteront pas à découvrir une nouvelle marque.

 

En ce qui concerne l’eau minérale:

Les clients apprécient les vertus de certaines sources. Proposez sur votre carte un « bar à eau » dans lequel vous proposez une sélection d’eaux diverses accompagnée d’une petite description soulignant leurs qualités. Prenons l’exemple de l’eau Oxygizer. Vantez son originalité : une « eau minérale plate unique au mode avec 150 mg d’oxygène pur au litre ». L’effet sera bluffant auprès des clients.

 

Autre solution pour éviter les demandes de carafes d’eau, la mise en place d’un système d’eau filtrée instantanée. La marque Aqua Chiara a récemment lancé un nouveau système qui vous donne la possibilité de vendre de l’eau, plate ou gazeuse, produite à partir de votre eau courante.

 

Pour le café, rien de tel qu’un café de marque et d’excellente bonne qualité. Si vous optez pour la réputation italienne, choisissez le café Illy. Les adeptes du café apprécieront et n’hésiteront pas à en commander un second.

Même chose pour le thé:

Les spécialistes aiment les thés de qualité, parfumés ou aromatisés. Si la marque Mariage Frères est reconnue et appréciée de tous les amateurs, d’autres thés aux qualités plus originales se font aujourd’hui remarquer. N’hésitez pas à proposer sur votre carte un thé détoxifiant ou boostant de la gamme de Kusmi Tea par exemple.

En faisant preuve de bon sens, d’imagination et d’une réelle volonté de booster ses ventes, le restaurant trouvera d’habiles manières pour attirer ses clients vers de nouvelles consommations.

En dénichant des produits originaux et en sortant des sentiers battus, il attirera une clientèle sélective qui lui sera reconnaissante de cet effort. La mise en place dans le restaurant lui-même, sur le comptoir ou sur la carte de nouvelles boissons, suscitera la curiosité des clients. La stratégie sera efficace à condition que le restaurateur affiche de manière habile et pertinente sa volonté d’augmenter les consommations de ses clients.

Pour aller plus loin…

Comment BOOSTER mon Restaurant

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

bouton-acces-immediat

Grégory Messer

Fondateur de Restaurateur A Restaurateur . Je partage avec vous ma passion pour les métiers de la restauration à travers ce site .

1 Commentaire

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Interview de Jean-François Olive et de son application

Fermer