baisse de fréquentation restauration

Baisse de fréquentation au restaurant

Bonjour à tous c’est Grégory ! Aujourd’hui, dans cette vidéo, je vais vous donner trois mesures à appliquer si votre restaurant subit une baisse d’activité.

J’ai eu l’idée de traiter ce sujet car à force de discuter avec vous et de rencontrer d’autres restaurateurs, j’ai remarqué que l’on a à peu près tous la même façon de penser et de procéder quand on rencontre ce problème.

Il est vrai que quand on fait son métier avec amour et passion, généralement, on ne comprend pas que les affaires puissent marcher moins bien.

On se demande pourquoi notre restaurant marche moins bien. On se remet en question et on commence à remettre en question son équipe, sa clientèle…
On a envie de frapper à toutes les portes et de demander ce qui ne va pas, on a envie de demander aux clients qui franchissent le seuil de la porte et qui ne rentrent pas dans notre restaurant pourquoi est-ce qu’ils ne rentrent pas ?

Quand on en arrive à la, la plupart du temps, il est déjà trop tard et l’on ne s’en est même pas rendu compte. Pourquoi ?
Parce que les charges du restaurant continuent à s’accumuler, l’argent ne rentre pas et commence même à en perdre !

Le premier réflexe c’est de se dire que l’on va remplir le restaurant, d’une façon ou d’une autre. C’est généralement à ce moment précis que l’on commence à faire des erreurs irréversibles.

A lire: Comment faire connaître son restaurant facilement ?

Je vous dis ça car moi-même je suis passé par là ! J’ai fait ces erreurs.
Je ne peux pas toutes vous les citer car c’est assez personnel et c’est propre au restaurant.
Je connais très bien la démarche psychologique d’un restaurateur qui peut être en détresse et c’est pour cette raison que les trois mesures que je vais vous donner aujourd’hui vont vous permettre de ne surtout pas prendre des décisions trop à la hâte parce que ces décisions seront de toute façon mauvaises et vont surtout vous permettre d’avoir une marge de manœuvre pour prendre les bonnes décisions.

Contrôler les coûts du restaurant

La première mesure à appliquer est de contrôler ses coûts !
Dans un restaurant il y a énormément de coûts cachés.
Les abonnements se cumulent alors qu’il y en a pleins qui ne sont pas essentiel au bon fonctionnement du restaurant. J’y ai souscrit car ça me faisait plaisir, je voulais essayer et j’ai laissé l’abonnement couler. Ça me rappelle d’ailleurs que je dois faire le point là-dessus.

Une lumière allumée dans une chambre froide alors qu’il n’y a personne à l’intérieur c’est du gaspillage, une machine qui tourne avec 4 verres c’est de l’argent perdu, un salarié qui prend 10 cafés par jour ça représente beaucoup d’argent.
Toutes ces sommes cumulées vont faire diminuer votre bénéfice, que votre restaurant fonctionne ou non.

En parlant de salarié, soyez particulièrement attentif à la motivation qu’ils peuvent avoir durant la période où le restaurant subit une baisse de fréquentation. C’est là que l’on reconnaît les vrais !

C’est facile d’être motivé quand il y a du monde.
A contrario, quand le restaurant ne marche pas, il y a quelques éléments qui se démotivent par le fait qu’il n’y ait pas de clients. C’est là que l’on voit quels sont les bons éléments.

Un restaurant c’est comme un moteur, si une pièce est défaillante c’est tous le moteur qui ne fonctionne plus.
Ne faites pas l’impasse sur le comportement de vos salariés. Ils font aussi partie de vos coûts donc soyez très exigeants avec eux qu’il y ait des clients ou non dans le restaurant.

Essayez de renégocier vos tarifs, de trouver d’autres fournisseurs et surtout de faire jouer la concurrence. Je sais très bien que ce n’est pas très agréable car au fil du temps on tisse des liens avec les fournisseurs et ce n’est pas cool de les mettre en concurrence mais ça fait partie du jeu.

Un point important sur lequel j’aimerais mettre l’accent c’est que contrôler ses coûts matières ne veut surtout pas dire diminuer la qualité de ses denrées. On n’attrape pas des mouches avec du vinaigre ! Je vois pleins de restaurant qui mettent de côté la qualité quand ça va mal ! Ça va forcément empirer les choses.`

Contrôler ses coûts matières c’est être vigilant sur ses pertes aussi bien côté salle que côté cuisine. Aujourd’hui une serviette en papier coûte quasiment aussi cher qu’une carotte !

A Lire: Calculer ses coûts matières

Positionner son offre restaurant

La deuxième mesure est de repositionner son offre. Il va falloir vous adapter à la demande du client. Il faut être à leurs écoutes et être très attentif au comportement émergeant. Il faut aussi être attentif à la concurrence, il ne faut surtout pas s’entêter.

Ces conseils sont aussi valables pour un restaurateur qui vient de se lancer et qui ne voit pas son restaurant décoller. Ce que j’ai envie de vous dire c’est de ne pas faire des changements radicaux tout de suite mais d’ajuster petit à petit votre offre jusqu’à ce que vous trouviez votre zone de fonctionnement de marketing optimal. Je vous invite d’ailleurs à aller visionner ma vidéo qui traite ce sujet si ce n’est pas déjà fait !

Na sacrifiez pas le Marketing

La troisième et dernière mesure c’est de ne pas sacrifier votre marketing !
Ne marquetez pas n’importe comment. Le premier réflexe que l’on peut avoir quand les affaires vont mal, quand on a un restaurant qui ne décolle pas c’est de faire de la communication sur internet, de faire du premium et faire de l’offre promo.

Je suis déjà passé par là et faire une offre premium c’est une grosse erreur ! J’ai souscrit à ces offres et ça m’a couté parfois jusqu’à 1.400€ ! Ça ne m’a pas attiré plus de clients, la conversion est très faible. J’essayais de payer plus pour avoir un meilleur appât mais ça ne servait à rien.

L’offre promo est pire que ça ! Un client qui va manger dans un restaurant avec une offre à -20%, -30%, -50% ne reviendra jamais avec un plein tarif, ce sera un très mauvais bouche-à-oreille. La première chose que l’on se dit c’est que si on mange à -50% c’est que ce restaurant ne marche pas ! On commence à se poser les mauvaises questions quand on est client.

Pour les clients déjà fidélisés ils viendront aussi avec cette offre et ne vous regarderons plus du tout du même œil. C’est donc une très mauvaise publicité.

La publicité dans les journaux gratuits ça coutent une fortune et les gens n’y prêtent pas forcément attention. J’ai parlé avec pas mal de restaurateurs qui ont fait leur pub à travers les radios de province, je peux vous dire que cela n’a pas servi à grand-chose. Si vous n’êtes pas une franchise, ça ne sert à rien !

Ce que j’ai envie de vous dire, c’est qu’il faut miser sur le marketing opérationnel ! Il faut investir dans des choses qui vont valoriser votre restaurant, comme un logo, une nouvelle identité visuelle, un nouveau menu, un nouveau système de fidélisation…

Il faut investir dans du durable !

C’est terminé pour aujourd’hui, pour ceux qui ont des questions je vous invite à commenter la vidéo.
Pour ceux qui sont sur Facebook, vous pouvez aussi commenter.

N’oubliez surtout pas de vous abonner à ma chaine pour voir plus de vidéos.

A bientôt sur restaurateurarestaurateur.com, ciao !

Pour aller plus loin…

Comment BOOSTER mon Restaurant

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

bouton-acces-immediat

Grégory Messer

Fondateur de Restaurateur A Restaurateur . Je partage avec vous ma passion pour les métiers de la restauration à travers ce site .

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
comment-trouver-un-associe-pour-votre-restaurant
Comment trouver un associé pour votre restaurant ?

Fermer