Les nouvelles tendances de la restauration en 2018

tendance restauration 2018

La meilleure façon pour un restaurateur de s’assurer que son affaire reste rentable et attire toujours plus de clients à sa table est de renouveler régulièrement sa carte et son concept (tout en gardant son identité).
Et pour ce faire, la meilleure stratégie reste de coller aux tendances fortes du secteur, puisqu’elles vous permettent de décoder les attentes des consommateurs, leurs nouvelles habitudes alimentaires, mais aussi les nouvelles façons d’aller et de consommer au restaurant.

Pour vous aider à faire le tri dans les tendances de fond, qui se sont déjà installées sur les années précédentes et sont partie pour durer à l’avenir, voici toutes les nouvelles cuisines, façons de communiquer autour de la restauration et les nouvelles habitudes alimentaires que vous devez intégrer à votre carte pour répondre aux exigences des français.

Tendance restauration 2018 : adapter la restauration rapide à des clients exigeants

La restauration rapide est devenu le secteur le plus dynamique en France, affichant une croissance de 2,8 % en 2017 (contre 1,9 % pour la restauration traditionnelle). Si la mode reste au burger gourmet (avec des viandes de qualités et des fromages français), elle se tourne plus vers les restaurants à thèmes, ne mettant en avant qu’un type d’ingrédients (comme le poulet frit, par exemple), ou un plat régional (à l’image des chaines spécialisées dans la flammenkueche)

L’autre tendance forte est la restauration rapide à la carte, avec la possibilité de composer son tacos, sa crêpe ou son burger avec une liste d’ingrédients au choix (un bon moyen de faire grimper rapidement son ticket moyen et de s’adapter à chaque consommateur).

Proposer des assiettes plus saines et naturelles

Si vous ne deviez retenir qu’une tendance de la restauration en 2018, ce devrait être le manger sain et naturel qui continue de convaincre de plus en plus de français, à la recherche d’une alimentation plus respectueuse de l’environnement, et surtout plus végétale.
On continue donc de recycler les sous-produits comme les fanes ou rognures de légumes en soupes ou salades, et on essaye d’intégrer des protéines végétales (65 % des restaurateurs proposant déjà une offre vegan) et des alternatives sans gluten et lactose à sa carte, en revisitant des recettes populaires comme le tacos de chou-fleur ou des curry de tofu.

Démarquez-vous également en cuisinant vos propres légumes, en brassant votre bière maison ou en proposant des ateliers de cuisine. Pour finir, n’hésitez pas à offrir un quatrième service (car manger plus régulièrement et en moindre quantité est meilleur pour la santé) : une bonne idée pour remplir son restaurant toute la journée.

Offrir de nouvelles expériences au restaurant

En plus des cuisines du monde qui reste une tendance de la restauration très forte en 2018 (avec une forte propension à épicer nos plats et à proposer des sauces piquantes et exotiques pour accompagner nos assiettes), le restaurateur est face au défi de transformer notre expérience à table en l’adaptant aux attentes des clients qui cherchent une plus grande flexibilité et sens du partage.
Les restaurant pop-ups (qui sillonnent la France ou s’installent le temps d’un week-end pour un festival) sont un excellent moyen de créer la surprise et de tester une nouvelle carte. Les chefs s’invitent également dans leur cuisine pour proposer un menu spécial une à plusieurs fois par mois.

Autre nouveauté :

Les restaurants mixtes (ou caves à manger) où on picore des petites assiettes simples autour d’un verre et où les tables se poussent pour laisser les clients danser une fois le service terminé. On décloise donc l’apéro du repas, mais aussi des moments de fête.

Pour aller plus loin…

Comment BOOSTER
Mon Restaurant

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *