Le « fait maison » obligatoire après seconde lecture des députés

label-fait-maison-obligatoire

label-fait-maison-obligatoire

Ce projet d’inscription « fait maison » sur les produits a fait l’objet de nombreux débats, dans le monde de la restauration.

Or, l’article 4 bis, défendu par Sylvia Pinel, vient d’être adopté en seconde lecture.
Actuellement, les restaurateurs et les consommateurs sont satisfaits de constater la mise en place de ce label, rendu désormais obligatoire.

Pour les restaurateurs

Il s’agit de donner davantage de transparence à vos produits, et de vous apporter une garantie supplémentaire quant à la qualité des plats que vous proposez.
Cela dit, pour certains pensent à travailler davantage sur leur manière de cuisiner.

Ils sont quand même 50% à vouloir proposer de la nourriture saine, alors que 49% restent sur leurs positions, en mettant en vente des produits industriels (ou pas).
En tout état de cause, le « fait maison » permet de vendre des plats, confectionnés à partir de produits locaux, vous attirant davantage de clientèle et, surtout, de la fidéliser ensuite.

Pour les consommateurs

Cette mention vous donne une information claire et précise sur ce que vous savourez.

Sachant que les mets sont préparés à partir de produits bruts, la qualité se montre nettement supérieure, puisque vous saurez tout de suite si ce que vous commandez est industriel ou non, et quels sont exactement les ingrédients que vous dégustez.

Cette annotation, déposée sur les cartes de menus ou tout autres supports écrits, orientera sans doute votre choix vers l’établissement que vous préférez.
D’après le sondage effectué auprès de vous, consommateurs, pas moins des 2/3 des Français envisagent désormais de manger à l’extérieur, puisque les plats seront frais.

Les avis sont cependant bien partagés, au niveau des restaurateurs et des consommateurs.

Il est cependant importants d’informer les consommateurs de ce qu’ils mangent.
Pour les professionnels de la restauration, le choix de suivre cete règle leur est libre.

A vous, Messieurs et Mesdames, de savoir ce qui est le mieux pour vous !

Pour aller plus loin…

Comment BOOSTER
Mon Restaurant

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.