Comment trouver un financement pour son restaurant ?

financement pour son restaurant

La première raison pouvant vous retenir de vous lancer dans la reconversion professionnelle pour adulte est souvent d’origine financière.
En effet, comment se reconvertir professionnellement si l’on n’a pas les moyens de financer sa conversion?

La question financière peut être vite résolue car il existe milles et une manières de se faire financer sa formation professionnelle  dans le cadre d’une reconversion professionnelle pour adulte.

La CCI (Chambre de Commerce et de l’Industrie) pour la création ou la reprise d’une entreprise peut vous aider à trouver des financements. En effet, vous pourrez y trouver de nombreux conseils pour bien baliser votre projet de formation mais aussi des adresses pour réaliser un dossier financier solide auprès des organismes prêteurs.
Vos aides dépendront alors de votre situation actuelle et de la nature de votre reconversion professionnelle pour adulte.

Le financement si vous souhaitez prendre un congé

Si vous voulez suivre une formation longue, sachez que le CIF (Congé Individuel de la Formation) vous permettra de toucher 80% à 100% de votre salaire durant la formation professionnelle.
Vous pourrez ainsi vous mettre légalement en congé pour pouvoir suivre votre formation professionnelle pour adulte tout en n’ayant aucune inquiétude d’un point de vue financier car vous toucherez à peu près le même salaire que ce que vous perceviez avant de vous lancer dans l’aventure.
Sachez que le Congé Individuel de Formation (CIF) est destiné aux personnes en contrat en CDI ainsi que pour certains contrats CDD.
De plus, les personnes qui ont déjà quitté leur entreprise peuvent bénéficier dans l’année qui suit la fin de la mission (sous certaines conditions) du maintient de leurs salaires pendant la formation.
En effet, il existe une période de congé impliquant que vous restiez salarié de l’entreprise, même si vous ne recevez plus de salaire de cette dernière.

Ainsi, avec le CIF, vous pouvez suivre une formation professionnelle pour adulte à temps plein ou à temps partiel sur une durée d’un an (ou l’équivalent de 1200 heures de formation).

Sachez que ce n’est pas votre entreprise qui vous versera un salaire durant votre formation professionnelle, ce sont les organismes partenaires qui vont se charger de financer votre formation.
Ces organismes sont l’Opacif et le Fongecif, pour les plus connus d’entre eux. C’est par le biais de ces organismes que votre formation sera pris en charge (en partie ou totalement) en mettant en place une compensation de votre salaire.
Cela facilitera notamment la négociation avec votre employeur qui pourra se révéler moins frileux à l’idée de vous voir suivre une formation professionnelle pour adulte sans rapport apparent avec votre activité dans son entreprise, les frais n’étant pas à sa charge !
Cela dit, encore faut-il que votre dossier soit cohérent et que votre projet soit pertinent car environ, un dossier sur deux est refusé par l’administration.

Le financement si vous voulez ouvrir un restaurant

Pour ouvrir un restaurant, la démarche est un peu plus compliquée car dans ce cas, vous devenez entrepreneur avec tout ce que cela comporte.
Il faudra de fait, vous renseigner auprès de votre région si vous souhaitez ouvrir votre propre restaurant dans la mesure où vous pourrez y trouver des aides financières conséquentes pour vous aider à implanter votre projet et à trouver des locaux, via une aide matérielle par exemple.

Plus encore, selon les régions, vous pourrez bénéficier d’un dispositif global qui mutualisera les ressources du Conseil Régional, des CCI, des incubateurs et pépinières d’entreprises pour vous offrir l’accompagnement dont vous aurez besoin.
Il existe également des facilités de financements pour vous accompagner dans le montage et la réalisation de votre projet de reconversion professionnelle pour adulte.

En sollicitant l’ARCE auprès de Pôle Emploi, vous pourrez toucher 45% de vos droits au chômage restant sous la forme d’un capital qui sera versé en deux fois.
Cela peut vous donner un petit coup de pouce qui ne sera pas de refus, surtout pour les débuts.

A lire : Préparer sa reconversion en Restauration

Le financement si vous êtes salarié

Si vous êtes salarié, le DIF (Droit Individuel à la Formation) est fait pour vous.
En effet, vous pouvez apprendre votre nouveau métier de restaurateur tout en recevant votre salaire. Sachez toutefois que le DIF est plafonné à 120 heures, soit 20 heures par an cumulables sur une période de 6 ans.

Autrement, vous pouvez consulter par exemple, le FONGECIF qui vous permettra de maintenir votre salaire pendant toute la durée de votre formation ce qui pourra grandement intéresser les personnes hésitant encore à se lancer pour des raisons financières. La démarche est relativement simple et consiste à remplir un dossier que vous présenterez à votre employeur afin qu’il valide votre projet auprès du FONGECIF.
Lorsque l’employeur donne son accord, le dossier est validé et le demandeur peut en effet, bénéficier de son salaire pendant son temps de formation.

Le financement si votre formation s’effectue hors temps de travail

La loi de 2009 qui est relative à l’orientation et à la formation professionnelle pour adulte vous permet également d’opter pour la formation hors temps de travail
Cela vous permettra notamment de suivre une formation comprise entre 120heures (soit un mois) et 1200 heure (soit 3 ans) sous forme de cours du soir.

Vous maintiendrez votre emploi actuel et vous cumulerez votre formation en parallèle. Cela peut être une excellente option pour ceux qui ne veulent pas quitter leur emploi principal. Mais attention à la charge de travail et à ne pas vous décourager en cours de route.

Le financement, si vous êtes au chômage

Si vous êtes au chômage, la voie est quelques peu différente. Ce n’est pas au CIF qu’il faut se rendre mais vous allez devoir passer par un contrat de professionnalisation.

À l’origine, ce type de contrat était destiné aux jeunes de moins de 25 ans tout en étant tout de même accessible pour les demandeurs d’emploi.
Pour en être bénéficiaire, vous allez devoir vous enregistrer auprès de Pôle Emploi ou directement auprès des entreprises qui vous signeront le contrat.
C’est l’organisme paritaire collecteur agrée qui se chargera de financer la formation.

Cela dit, la reconversion professionnelle pour adulte doit être réalisée dans la stricte cohérence du projet du demandeur et être également cohérente avec le bilan de compétence réalisé par le porteur de projet.

Le financement si vous êtes au chômage et indemnisé par Pôle Emploi
La première étape va être de déclarer votre projet de formation à Pôle Emploi qui continuera, dans ce cas, de vous verser vos allocations.

Sous certaines conditions, c’est même Pôle Emploi qui peut vous aider à financer votre formation ( en expliquant bien les raisons de votre conversion, car n’oubliez pas que l’objectif final de votre inscription au Pôle Emploi reste votre retour à l’emploi !)
Les contrats de professionnalisation ( qui sont l’équivalent des alternances) sont aussi accessibles pour les demandeurs d’emploi et peuvent être parfaits pour vous qui voulez vous reconvertir dans le secteur de la restauration.

En effet, avec les contrats de professionnalisation, vous apprenez un temps à l’école pour connaître les théories du métier et vous êtes aussi sur le terrain, en cuisine.
C’est d’ailleurs ce que je préconise à de nombreuses personnes qui n’ont aucune expérience dans la restauration car cela reste le meilleur moyen de se préparer réellement à la profession et de bien valider que ce métier est fait pour vous et que la réalité de la restauration corresponde à votre projet et à vos envies.

On n’apprend jamais mieux que lors qu’est directement sur le terrain, et c’est encore plus vrai dans les métiers de bouche. De plus, concernant l’aspect financier, vous toucherez un salaire et c’est l’entreprise qui vous embauche qui financera votre formation professionnelle pour adulte !
C’est clairement une excellent moyen de financer votre reconversion  professionnelle pour adulte et de mettre un premier pied dans le secteur. Voir de trouver votre prochain employeur !

Le financement si vous avez démissionné

Dans le cas de figure où vous n’avez pas été salarié ou si vous avez démissionné de votre emploi et que vous n’êtes pas indemnisé par Pôle Emploi :
Il existe toujours des solutions pour faciliter le financement de votre reconversion.

Même si votre reconversion professionnelle pour adulte restera principalement à votre charge, vous pouvez toujours vous tourner vers votre collectivité locale afin de trouver des aides adaptées à votre projet.

De plus, si vous avez moins de 28 ans, vous pouvez toujours prétendre aux bourses sociales versées par le CROUS qui pourront prendre en charge une patrie du financement de votre formation.

Vous avez entre 28 et 35 ans ? Vous pourrez également vous tourner vers le FNAU (Fonds d’Aide d’Urgence aux Étudiants) qui pourra (bien que légèrement) vous donner un petit coup de pouce si vous avez besoin d’une aide d’urgence.

A lire : Conseils avant de se lancer dans la Restauration

Le financement si vous êtes chef d’entreprise ou auto- entrepreneur

En tant que chef d’entreprise ou auto- entrepreneur, vous contribuez tous les mois à un fond de formation professionnelle en payant une cotisation URSSAF ou RSI.
Pour un auto-entrepreneur, la contribution est de l’ordre de 1% de votre chiffre d’affaires.

Et c’est là que cela devient intéressant : vous pouvez récupérer ces taxes versées et les multiplier par 20 dans le cadre de votre projet de reconversion professionnelle !
Vous avez le droit à 1000 euros par an de financement pour des formations professionnelles pour adulte. Dans ce cas, vous devrez contacter l’ AGEFICE (Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d’Entreprise) afin de réaliser les
démarches nécessaires.

Avec l’AGEFICE, vous allez néanmoins devoir avancer le financement de votre formation professionnelle qui vous sera par ailleurs remboursé, jusqu’ 4 mois après la fin de votre formation.

Il existe beaucoup d’autres dispositifs qui peuvent permettre de financer votre reconversion professionnelle.
Par exemple, vous pouvez très bien trouver un restaurateur qui peut vous embaucher (si vous avez déjà travaillé dans un restaurant par exemple, et avez donc une première expérience du métier) et au travers duquel, vous pourrez en apprendre beaucoup sur le métier.
Comme nous venons de le voir ici, il existe donc une solution adaptée à pratiquement tous les types de profils.

Il n’y a donc pas d’excuse pour ne pas vous lancer dans un processus de formation professionnelle nécessaire et bénéfique à votre projet de reconversion. En effet, quand il s’agit de reconversion professionnelle, mon meilleur conseil serait certainement de vous inviter à rester humble. Même si vos proches vantent sans cesse les mérites de votre cuisine ou que vous êtes passé professionnel dans la gestion marketing de votre entreprise, le monde de la restauration est plein de surprise et, surtout, très concurrentiel.

Il n’y a de plus aucune honte à reconnaître que vous êtes novice ou que vous avez des lacunes dans tel ou tel domaine.
En faisant la démarche de vous former dans ce métier, d’apprendre au contact de ceux qui le pratiquent depuis des années, non seulement vous mettez les chances de votre côté en boostant vos compétences, mais vous allez en apprendre plus sur vous-même, renforcer votre motivation et nourrir votre projet de reconversion professionnelle pour adulte.

Loin d’être une étape futile, la formation est donc au cœur de votre projet de reconversion professionnelle pour adulte, ne la prenez donc pas à la légère et consacrez-vous y avec toute votre détermination et votre volonté !

Pour aller plus loin…

Devenir Restaurateur en partant de Zéro

 

Découvrez mon nouveau guide spécial reconversion qui vous accompagnera à travers les différentes étapes d’une reconversion professionnelle pour analyser ce qui vous motive, trouver votre formation et bien planifier votre projet en évitant les erreurs de débutant.

Celui-ci vous accompagnera donc efficacement dans chaque étape de votre projet.
Il est le fruit d’années d’expérience mais surtout, c’est grâce à vous que j’ai pu l’écrire.

Les exemples qui illustrent ce guide sont tirés aussi de votre expérience, de vos questions, de vos doutes, des projets que nous avons monté ensemble dans le cadre de mes activités de consultant mais aussi de toutes vos questions, vos commentaires et toute l’énergie que vous avez insufflé à Restaurateur à Restaurateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.