Travailler avec son conjoint en cuisine

De nombreux restaurateurs se lancent dans l’aventure avec leur conjoint. Cela comporte de nombreux avantages : une bonne connaissance de son partenaire, la possibilité de partager les joies de se lancer dans un projet commun et de le faire évoluer à deux.

Mais aussi quelques inconvénients, car travailler avec son mari ou son épouse peut être source de tensions sur votre lieu de travail mais également au sein de votre couple. Voici quelques astuces pour éviter les frictions en cuisine et travaillez sereinement avec son conjoint dans votre restaurant.

Pensez bien d’abord à votre statut

Avant de vous lancer, il faut bien baliser votre statut car sans lui, vous ne toucherez aucune indemnité en cas de maladie, de congé maternité et vous n’aurez pas non plus le droit au chômage ni à la retraite. Bref, vous n’aurez aucune existence professionnellement et travaillerez au noir, tout simplement.

Il existe plusieurs solutions qui s’appliquent à votre cas, vous pouvez être salarié de l’entreprise de votre conjoint ou collaborateur/collaboratrice non rémunéré (à condition d’être marié). Dans ce dernier cas, vous ne toucherez pas de salaire mais pourrez bénéficier d’une retraite.

Attention cependant, Le conjoint peut bénéficier du statut de conjoint collaborateur uniquement pour les entreprises suivantes :
Les entreprises individuelles
Les EURL dans lesquelles l’autre conjoint est associé unique
Les SARL dans lesquelles l’autre conjoint est gérant majoritaire
Les SELARL de moins de 20 salariés.
C’est au chef d’entreprise d’effectuer les démarches. La demande doit être réalisée auprès du CFE (centre de formalités des entreprises) par le biais d’une lettre écrite. Elle peut être faite aussi bien au moment de la création de l’entreprise qu’au cours de la vie de celle-ci.

A lire : Ouvrir un restaurant en couple

Trouvez votre place en cuisine

Le plus important pour vous, mais aussi pour votre conjoint une fois que vous aurez commencé à travailler ensemble, est de vous faire reconnaître professionnellement. Bref, il faut arriver à trouver votre place en cuisine, apporter une vraie plus-value dans la gestion du travail (ainsi que dans les tâches annexes comme les relations avec vos fournisseurs, la gestion des stocks etc.).

Si vous arrivez en cours de route (et non au moment de la création du restaurant), vous allez intégrer une équipe déjà formée et qui a donc l’habitude de fonctionner sans vous : évaluez objectivement ce que vous pouvez concrètement apporter en cuisine, vos points forts et vos points faibles, et jouez sur votre complémentarité. Délimitez bien vos champs d’action respectifs avec votre conjoint et ne vous laissez surtout pas enfermer dans un rôle d’assistant(e). Toutes les occasions d’être reconnu professionnellement au sein du restaurant mais aussi à l’extérieur sont donc bonnes à prendre

Laissez le travail au restaurant

C’est le meilleur conseil que je peux vous donner pour réussir à travailler sereinement avec votre conjoint en cuisine. Il est en effet primordial de vous aménager des moments d’intimité durant lesquels vous pouvez retrouver votre dynamique de couple et non de collaborateurs.

Difficile de laisser le travail au restaurant une fois que vous vous retrouvez chez vous (le métier de restaurateur est en effet très prenant, en particulier si vous venez d’ouvrir votre établissement), mais il faut redoubler d’effort pour éviter que le personnel prenne le pas sur le professionnel (et vice-verca, pas question de vous laisser distraire par des querelles perso en plein coup de feu).

Scindez bien les deux domaines et, par exemple, mettez-vous d’accord sur des horaires de travail, en particulier si vous apportez votre comptabilité à la maison.

 

Pour aller plus loin…

Comment BOOSTER
Mon Restaurant

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.