recruter un serveur

5 conseils pour recruter un bon serveur

Ne jamais recruter sans avoir lu un CV

A travers le CV vous allez avoir un premier panorama du comportement de votre futur collaborateur.
Si celui-ci a fait beaucoup de maisons en très peu de temps c’est qu’il est instable.
Même si son cursus est excellent je vous conseille de faire l’impasse.

Le niveau d’étude est important car votre serveur représente l’image de votre restaurant ainsi que le nombre de langues parlées couramment. Je dis bien couramment. A paris ou en métropole française, l’anglais est un minimum !

Déceler ce qui motive vraiment votre candidat

Deuxièmement, il faut savoir déceler ce qui motive vraiment votre candidat.
Pour ma part je favoriserais tous le temps un débutant passionné par le métier plutôt qu’un vétéran blasé qui recherche un travail. Durant votre entretien, parlez-lui de vos valeurs professionnelles mais aussi de vos valeurs personnelles.

Le courant doit passer, un bon feeling est un signe prometteur sur l’entente que vous allez avoir à long terme avec votre futur collaborateur.

Être transparent dès le départ

Troisièmement, il faut être transparent dès le départ. Durant votre entretien ne lui cachez pas les tâches ingrates qu’il devra accomplir. S’il doit faire le ménage, dites-lui, s’il doit ranger la cave dites-lui aussi. Une fois embauché votre candidat ne doit pas avoir de mauvaises surprises.

Tester son serveur

Quatrièmement il faut tester. Votre collaborateur a 8 semaines pour vous prouver qu’il est apte à travailler chez vous. Je note sa progression sur un cahier de 1 à 10 et à la 7ème semaine il doit avoir une moyenne de 8 !
Les critères sur lesquels je me base sont le rapport clientèle, la capacité d’apprentissage, la rapidité, l’esprit d’équipe et son attitude.

Quand je dis attitude j’entends sa personnalité : l’humour, le style vestimentaire, la gentillesse du serveur. Ce que je recherche avant tout c’est qu’à la fin de son repas mon client se dise qu’ici le service est sympa.

Opter pour un management participatif

Cinquièmement il faut opter pour un management participatif.
Si votre collaborateur vous a convaincu, fidélisez-le. Faites-le participer à l’entreprise, donnez-lui de l’importance, essayez de trouver de la synergie avec lui. Il faut qu’il se sente bien chez vous et qu’il soit fier de travailler chez vous !

Pour résumer, recruter du personnel peut s’avérer difficile non pas dans l’optique de trouver des bons postulants, mais de trouver le bon candidat et qu’il soit assez qualifié !

Grégory Messer

Fondateur de Restaurateur A Restaurateur . Je partage avec vous ma passion pour les métiers de la restauration à travers ce site .

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
ouvrir un restaurant en couple
Ouvrir un restaurant en couple est une bonne idée ?

Fermer