comment mettre en place un petit déjeuner pour son restaurant

Un petit-dejeuner pour son restaurant

Pendant l’été je constate que beaucoup de restaurants mettent en place un petit déjeuner. Il est vrai que le nombre de touristes augmente, surtout à Paris. Les terrasses ne demandent qu’à être rempli. C’est une très très bonne manière de booster son chiffre ça m’a donné envie de faire une vidéo aujourd’hui.

Le sujet du jour c’est comment mettre en place un petit déjeuner pour son restaurant ?

Pourquoi ? Pour qui ? Comment ?

Tout d’abord je voudrais vous dire que mettre un petit-déjeuner en place c’est exactement le même processus que proposer un nouveau menu ou une nouvelle offre à sa carte.

Il y a 3 questions primordiale à vous poser à chaque nouveauté, à chaque nouvelle action dans un restaurant. Il faut se poser ces questions pour éviter de perdre du temps et éviter de faire fausse route : Pourquoi ? Pour qui ? Comment ?

  • Pourquoi je mets en place ce petit déjeuner ?
  • A qui je m’adresse ?
  • Comment je vais me différencier des concurrents ?

Je vous encourage à faire l’exercice vous-même en le testant par exemple sur un nouveau dessert et à essayer de déterminer si elle va fonctionner ou non !
Vous allez voire c’est d’une efficacité incroyable.

A Lire : Comment créer des bonnes offres promotionnelles ?

Déterminer le nombre de clients potentiels

Avant de vous lancer et de vous investir dans du matériel essayer de déterminer le nombre de clients potentiels.
On ne va pas se leurrer, l’emplacement y joue pour beaucoup.

Pour un petit déjeuner j’ai une petite astuce !

Pour se faire une petite idée sans forcément se plonger dans une étude de marché il y a des petits signes avant-coureurs qui peuvent nous aider à déterminer si l’offre est adaptée à l’emplacement du restaurant :

Ouvrez les portes du restaurant pendant la mise en place du matin dès que vous arrivez, faites comme si vous étiez ouvert et comptez le nombre de personnes qui vous demande s’ils peuvent prendre juste un café ou si ce n’est qu’un restaurant ? Faites cela pendant un mois et calculer une moyenne !

Moi si je laisse la porte ouverte jusqu’à midi qui est l’heure d’ouverture, il y a environ 10 personnes qui viennent et qui me demandent s’ils peuvent manger plus tôt que midi.

J’ai déjà un premier bon indice, c’est que j’ai un flux de passant ! Je peux mettre en place mon petit-déjeuner.

Si je voulais aller plus loin par la suite je pourrais communiquer sur la signalétique en ajustant mon offre selon ce que l’on me demande.

Pour se démarquer il faut vraiment être différent

Aujourd’hui pour se démarquer il faut vraiment être différent, donc ne copiez pas les autres.
Le petit-déjeuner standard se trouvent partout ! Essayez de faire quelque chose qui vous ressemble, personnalisez vos offres.

Si vous êtes dans un quartier touristique faites le petit-déjeuner des amoureux, un petit déjeuner sans gluten, un petit déjeuner détox…

L’imagination n’a pas de limite mais surtout essayer de tenir des promesses. Si vous faites un petit déjeuner détox ce n’est pas juste du thé vert avec du pain de seigle, il faut être cohérent entre l’énoncé et ce qui est proposé.

Calculez votre seuil de rentabilité

Calculez votre seuil de rentabilité, ne calculez pas seulement votre ratio mais aussi le coût de production en eau gaz électricité et bien sûr celui du personnel !
Si le petit-déj commence à 7h il faut que la cuisine soit prête à 6h !

Organisez bien vos plannings dès le départ.

Il vaut mieux payer des heures supplémentaires que d’embaucher. Si le petit-déjeuner fonctionne, vous pourrez mettre en place une équipe rotative ou fixe selon vos jours d’ouverture.

Jouez la carte du frais

Un autre conseil, c’est de jouer la carte du frais.
Je suis partie cette année pour la Saint-Valentin visiter le château de la Loire et j’ai mangé l’un des meilleurs petit-déjeuner de ma vie. C’était bon et il se voyait que la personne l’avait préparé avec amour. Ressentir une émulsion culinaire dès le premier repas de la journée c’est une publicité assurée. J’ai parlé de cette maison d’hôte à tout mon entourage et beaucoup y ont été et l’ont aussi recommandé, c’est ce qu’on appelle le bouche-à-oreille !

Quand on part en vacances, on évalue toujours l’hôtel avec son petit déjeuner. C’est un réflexe car c’est un repas important. Si je vais dans un bel hôtel et que le petit-déjeuner est moyen je n’y retourne plus ! C’est pareil pour un restaurant, si vous laissez un meilleur souvenir dès le matin, vos passants vous êtes sûrs de les transformer en clientèle.

A Lire : Faut-il faire un menu enfant dans son restaurant ?

L’horaire

Je voulais répondre à une question où l’on me demandait si 7h-11h était un bon créneau horaire pour mettre en place le petit-déjeuner ?

Je trouve l’horaire juste. Je préconiserai plutôt 10h30 car un client en moyenne met une heure pour prendre son petit-déjeuner donc admettons que le client arrive à 11h il va sortir au minimum à midi. Certains ont toujours le réflexe de regarder ce que le voisin a sur sa table et ils vont demander des exceptions en demandant aussi un petit déjeuner, ça risque de faire durer un peu !

Votre petit-déjeuner rapporte moins qu’un déjeuner vous allez perdre un peu en chiffre d’affaires ! Je vous conseille d’arrêter le petit-déjeuner à 10h30 sachant que la cuisine doit se mettre en place avant le service du déjeuner.

Je récapitule : pour que votre petit-déjeuner cartonne, testez votre zone de chalandise, trouvez des brèches commerciales inexploitée correspondant à votre environnement. Faites frais et fait bon, ne visez pas une grande rentabilité mais essayez plutôt de gagner une nouvelle clientèle et de gagner du bouche-à-oreille !

Grégory Messer

Fondateur de Restaurateur A Restaurateur . Je partage avec vous ma passion pour les métiers de la restauration à travers ce site .

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
recruter un serveur
5 conseils pour recruter un bon serveur

Fermer