3 techniques pour augmenter le ticket moyen de son restaurant

 Augmenter le ticket moyen de son restaurant

Comme nous l’avons déjà vu dans mes précédents articles, les facteurs de réussite de votre restaurant sont nombreux.
L’emplacement est sûrement le principal, mais le positionnement, le savoir-faire, l’accueil ou encore la qualité de la prestation (bref, tout ce qui fait l’ADN de votre établissement) entrent aussi en ligne de compte.

Mais ce qui va faire la différence dans votre chiffre d’affaires, c’est votre force de vente (soit votre capacité à optimiser vos ventes et donc votre ticket moyen, lorsque le client est installé dans votre restaurant).

Comment faire augmenter son ticket moyen ? Quelles sont les techniques afin de maximiser chaque table et chaque couvert.
Je partage avec vous dans cet article mes meilleures astuces pour booster vos ventes.

Optimisez vos ventes grâce au “Revenue Management”

La première étape est de bien connaître vos ventes; soit les gammes de produits sur lesquelles vous réalisez le plus gros de votre chiffre d’affaires, les services qui sont le plus rentables mais aussi les produits de votre carte qui se vendent mal ou ont un seuil de rentabilité faible.

A partir de ce diagnostic de vos performances, vous allez pouvoir mettre en place un plan d’action pour booster votre ticket moyen.
Les prix en restauration peuvent être stimulés de manière différente.

Vous pouvez jouer avec les offres promotionnelles tout en gardant en tête qu’elles augmenteront votre volume mais en aucun cas vos marges. Je vous recommande donc de les utiliser intelligemment, c’est à dire durant vos moments de faible activité.

Vous pouvez également utiliser l’happy hour pour générer une clientèle moins dépensière sur des premiers services (le soir notamment) et ainsi laisser la place à de plus « belles » tables en second service.

Coachez bien votre personnel

Considérez vos serveurs comme les commerciaux de votre entreprise.
Ce sont eux qui sont en contact direct avec la clientèle, il est donc primordial qu’ils connaissent parfaitement les produits que vous proposez et soient capables de conseiller vos clients tout en les incitant, toujours de façon subtile, à la consommation.

Lors des briefings quotidiens (avant chaque service), vous avez l’occasion de mettre en avant la liste des produits à « pousser ».

Élaborez donc toujours une carte des suggestions du jour qui vous permettra de mettre en avant vos hits mais aussi d’écouler certains produits qui se vendent mal ou risquent de périmer. Un autre conseil, il est important de toujours motiver vos équipes à la vente et de créer un climat (sain) de compétition.

Sans instaurez des objectifs de vente, restez positif, félicitez toujours vos serveurs lorsqu’ils réalisent une ‘belle table’ et faites le point sur les chiffres du jour en fin de journée.

Concevez bien votre carte

L’élément principal qui vous permettra de bien équilibrer votre carte (et donc d’augmenter votre ticket moyen) et de savoir appliquer le principe d’élasticité des prix, soit votre capacité a faire fluctuer un prix sans que cela ait un impact sur les ventes de ce produit.

En restauration, il y a des produits sur lesquels vous pouvez jouer sur les prix, sans que n’ai d’influence sur le volume de vos ventes comme le café, les eaux, les viandes, les poissons etc.

En effet, ils sont les éléments indispensables du repas de vos clients, la raison pour laquelle ils sont chez vous. Augmentez légèrement les prix et vous observerez que leurs ventes ne baisseront pas. Par contre, votre chiffre d’affaires va augmenter sensiblement.

Pour aller plus loin
Fixation des prix et Calcul du Coût Matiére

Dans cet ebook, je vais vous guider dans la fixation de vos prix et la mise en place d’une politique cohérente avec votre type de restauration et votre cœur de cible.

Je vais vous présenter les paramètres à prendre en compte, les différentes formules de prix parmi lesquelles vous pouvez choisir, et leurs avantages, mais aussi les méthodes de fixation les plus efficaces selon moi et les bonnes méthodes de calcul.

A la fin de votre lecture, vous serez en mesure de calculer le coût-matière de chacun de vos plats, établir votre marge (brute et TTC), mais aussi d’évaluer les performances de restaurant de manière objective, grâce à des calculs très simples à réaliser en fin de semaine, et de mois et d’année.

Un commentaire

  1. framboise
    18 août 2015

    Heureusement que je me suis inscrite sur ce forum sinon je n’aurai pas vu votre article. Il est très intéressant et instructif.
    On voit bien que vous êtes un homme de talent. Non seulement vous avez de très bonnes expériences en matière de restauration, mais vous êtes également doué à la rédaction. J’ai lu pas mal de vos articles à la hâte, mais celui-ci a beaucoup retenu mon attention.
    Dans le dernier paragraphe, vous parlez de la conception d’une carte. L’idée est assez claire, mais ce serait génial si vous l’aviez détaillé encore plus. Une vidéo à l’appui serait encore meilleure.
    Actuellement je suis à la recherche de conseils et astuces pour démarrer un restaurant bio. Si vous avez un article traitant ce sujet, merci d’indiquer le lien pour que je puisse y voir plus clair.
    Concernant vos conseils, je vous encourage d’ores et déjà de produire encore plus d’articles si vous avez le temps. Je partage volontiers ce billet pour vous remercier.
    Bonne lecture à tous !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.