Former des formateurs dans la restauration

Depuis plusieurs années déjà, les jeunes gens attirés par la restauration ont la possibilité d’accéder à une formation dite par alternance.

Elle consiste à bénéficier, d’une part, d’une formation théorique en milieu scolaire et, d’autre part, d’une formation pratique auprès de professionnels.
Ces professionnels pouvaient, jusque là, accueillir des apprentis pour leur transmettre leur savoir-faire.






 

Passer son permis de former

Désormais, ces mêmes professionnels devront passer par le « Permis de former » afin d’acquérir le droit de les recevoir ; ce permis, joint au formulaire CERFA, devenant une condition sine qua non à l’acceptation du contrat par les chambres consulaires.

L’avenant n°17 du 10 janvier 2013 signé par les partenaires sociaux, hormis la CGT, et étendu par l’arrêté du 22 juillet publié le 31 juillet au Journal Officiel, est entré en application le 1er août de cette même année.

Il impose aux restaurateurs n’ayant jamais pris d’alternant ou n’en ayant pas pris au cours des 5 dernières années, de suivre une formation initiale de 14 heures (à effectuer en 2 journées ou 4 demi-journées).

Elle portera sur 4 modules que sont :

 

  • information sur les parcours de formation,
  • intégration de l’alternant,
  • transmission et évaluation des compétences,
  • initiation au droit du travail.

Pour effectuer ces 14 heures, un délai de 6 mois à dater de l’embauche est toléré pour la première année de mise en application de cet arrêté.

Ensuite, une formation de mise à jour de 4 heures sera à effectuer par tous, tous les 3 ans, elle est applicable, dès maintenant, pour ceux qui auraient formé des alternants dans les 5 dernières années.

Elle aura pour but, comme son nom l’indique, de mettre à jour les acquis de la formation initiale et de s’adapter aux nouvelles règles de législation qui pourraient entrer en vigueur.

Il reste encore à régler le problème du financement de ce nouveau permis de former :

Si le cas des tuteurs salariés est régi par une prise en charge par le Fonds d’Assurance pour la Formation de l’Industrie Hôtelière sur la base de 15 euros de l’heure pour 2013 (puis éligible, dès 2014, à la promotion professionnelle sociale et au rang des actions collectives), il reste à asseoir les décisions en cours pour les maîtres d’apprentissage dépendant du fond d’assurance formation des non-salariés.

Pour aller plus loin…

Comment BOOSTER
Mon Restaurant

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.