Comment obtenir le label Fait Maison

Comment obtenir le label Fait Maison2

La définition du Fait Maison

Le plat dit “fait maison” est un met cuisiné sur place, dans la cuisine du restaurant, à partir de produits bruts réceptionnés par le restaurateur sans avoir été modifiés dans leur nature, par quelconque procédé que ce soit.

Le but premier du logo “fait maison”, est de permettre aux consommateurs d’obtenir d’avantages d’informations sur les produits qu’il consomme au restaurant afin d’être en mesure de distinguer un plat fait maison d’un plat industriel simplement réchauffé en cuisine.

La mise en place de ce label a également la double mission de valoriser le métier de cuisinier.






 

Qu-est ce qu’un produit brut?

Un produit brut est un produit brut par sa nature, c’est à dire n’ayant subi aucune modification importante, que ce soit par chauffage, marinage, assemblage, ou une combinaison de ces produits.

  • Le décret n° 2014-797 du 11 juillet 2014 précise le champ d’application de la mention fait maison, ce texte indique la liste des produits bruts autorisés dans la fabrication d’un plat “Fait Maison”:

Les produits peuvent être réceptionnés, épluchés (sauf pommes de terre), pelés, tranchés, coupés, découpés, hachés, nettoyés, désossés, dépouillés, décortiqués, taillés, moulus, broyés, fumés, salés, réfrigérés, congelés, surgelés, conditionnés sous vide.

  • D’autres produits sont autorisés dans la confection des mets “Faits maison”, ce sont:

Salaisons, saurisserie et charcuteries (sauf terrine et pâtés), fromages, matière grasse alimentaire, crème fraîche, lait, pain, farine et biscuits secs, légumes et fruits secs et confits, pâtes et céréales, choucroute crue, levure, sucre et gélatine, condiments, épices, aromates concentrés, abats blanchis, pâte feuilletée crue, chocolat, café, tisanes, thés et infusions, sirops, vins alcools et liqueurs et sous réserve d’en informer le consommateur : fonds blanc, brun et fumé.

Ce label a été mis en place depuis le 15 juillet 2014, les pouvoirs publics ont laissé jusqu’au 31 décembre 2014 la possibilité à tous les restaurateurs et traiteurs de se mettre en conformité.
A partir du 01 janvier 2015, le non respect des règles relatives au label “Fait maison” pourrait être condamné en application des sanctions prévues par le code de la consommation concernant les manoeuvres de tromperie ou de publicité mensongère ou de nature à induire en erreur le consommateur.

Quelles démarches à suivre pour  obtenir le label « Fait Maison »

Il n’y a pas de démarches administratives à faire pour obtenir label fait maison.
Le restaurateur ou le traiteur doit afficher le logo sur sa carte avec la mention obligatoire, respecter la procédure de fabrication, à partir de là, les conditions sont considérées comme remplies.

Les mesures d’affichage:

  • Si aucun plat n’est fait maison
    La mention « les plats faits maison sont élaborés à partir de produits bruts » doit être affichée sur les menus intérieurs et extérieurs.
  • Si tous les plats sont faits maison
    La mention « les plats « faits maison » sont élaborés à partir de produits bruts » doit être affichée sur les menus intérieurs et extérieurs, + le logo (plus visible et facilement identifiable) ou la mention « fait maison » a un endroit unique de la carte ou en face de tous les plats.
  • Certains plats sont faits maison
    La mention « les plats « faits maison » sont élaborés à partir de produits bruts » doit être affichée sur les menus intérieurs et extérieurs + logo ou mention « fait maison » en face de chacun des plats faits maison

Attention, à partir du moment ou nul n’est censé ignorer la loi, en cas de contrôle et si vous n’avez pas utilisé comme il se doit le logo, et respecter les règles de fabrication, vous pourriez être sanctionné.

Les nombreuses polémiques autour de la mise en place de ce label, n’ont pas rassuré le consommateur, la définition de “produits bruts” étant différente pour chacun, nous ne pourrons de toute façon y déroger, mais d’autres labels existent afin de se démarquer, et de valoriser le travail des produits frais et dans l’ensemble le métier de restaurateur, comme le label des maîtres restaurateurs ou encore le label restaurateurs de France.

Pour aller plus loin…

Comment BOOSTER
Mon Restaurant

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

3 commentaires

  1. Cédric
    1 décembre 2014

    Bonjour,
    Je comprends pas :
    Si aucun plat n’est fait maison
    La mention « les plats faits maison sont élaborés à partir de produits bruts » doit être affichée sur les menus intérieurs et extérieurs.

    Répondre
  2. 2 décembre 2014

    Bonjour,
    Oui si aucun plat n’est fait maison, la mention doit tout de même apparaître mais dans ce cas pas le logo .
    Bien cordialement,

    Répondre
  3. lauvergneparis
    10 septembre 2015

    Bonjour,
    Le label « fait maison » a suscité de nombreux débats depuis sa mise en vigueur en 2014, tant bien au sein de la communauté des restaurateurs professionnels que chez les consommateurs.

    Evidemment, l’utilisation du label est soumise à des réglementations strictes, mais son obtention reste un sujet épineux. En effet, tout restaurateur peut l’utiliser sur sa carte en imprimant tout simplement le logo ou en le reproduisant à la main.

    Personnellement, j’ai peur que cette démarche ne soit pas la plus adaptée puisqu’elle ouvre droit à tout propriétaire de restaurants à un label si particulier. Bon nombre de restaurants utilisent actuellement le label « fait maison » pour « séduire » la clientèle. Or, certains d’entre eux ne respectent pas entièrement les principes du label. Pour preuve, lorsque je travaillais comme aide-cuisinier dans un resto de la ville où j’habite, certaines des conditions citées ci-haut n’étaient pas respectées par notre patron alors qu’on est censé proposer des produits « faits maison ».

    Je ne vais pas blâmer qui que ce soit, mais je souhaite tout simplement que des contrôles (à l’improviste si possible) soient effectués régulièrement pour piéger certaines pratiques mensongères de ce genre, voire illégales.

    Je vous remercie pour les infos que vous nous avez transmises.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.