Baisse du chiffre d’affaires les bons réflexes à avoir

Baisse du chiffre d’affaires les bons réflexes à avoir

Quelles peuvent être les causes d’une baisse de chiffre d’affaires

Les causes d’une baisse de chiffre d’affaires peuvent être nombreuses:

  • Trop forte concurrence sur le même secteur géographique
  • Environnement économique instable, les clients sont fébriles, ont besoin de retrouver confiance, et recherche une offre adaptée à leurs nouvelles attentes
  • Peu de diversifications, de changement de produits, de changement de carte, engendrant une lassitude du client
  • Baisse de la qualité du produit, de la cuisine, du service
  • Mauvais positionnement tarifaire par rapport à la concurrence, ou à la qualité des produits, voire même du service
  • Modification d’attitude de la clientèle, changement de ses attentes, de ses besoins
  • Produits non cohérents avec la clientèle locale
  • Environnement local changeant, tels des travaux d’urbanisme non prévus, gênant l’accessibilité à l’établissement, ou le confort des clients, d’où une insatisfaction n’incitant pas le client à venir
  • Incompétence ou manque de motivation du personnel n’incitant pas les clients à revenir
  • Positionnement marketing incohérent avec les attentes de la clientèle
  • Mauvaise communication, manque de visibilité
  • Charges trop importantes pour l’établissement, exigeant un chiffre d’affaires supplémentaire
  • Une mauvaise image globale de l’établissement

Tous ces éléments peuvent être des explications à une baisse de chiffre d’affaires, ou un besoin de l’augmenter.
Une baisse constante et progressive de l’activité de l’établissement engendrera un chiffre d’affaires ne permettant pas de couvrir les charges, et mettrait en péril l’économie de l’établissement et par la même sa durée de vie.






 

Quelles réactions adopter

Il est indispensable de suivre le chiffre d’affaires de son restaurant au quotidien, contrôler ses charges fixes et variables, afin de maîtriser et maintenir ses ratios matières premières, main d’oeuvre, frais généraux.

La tenue d’un tableau de bord adapté permet de suivre régulièrement ses ratios, et d’avoir une visibilité constante de l’économie de l’établissement.
En cas de dérapage il est alors plus aisé d’intervenir et réagir rapidement au niveau de la défaillance constatée, et ainsi mettre en place des actions permettant d’inverser la tendance.
Plus tôt, seront constatés les écarts par rapport au prévisionnel, plus facilement vous pourrez réagir et réfléchir à la mise en place de solutions permettant de rebondir.

Différentes actions peuvent être envisagées, en fonction de la situation diagnostiquée:

Faire une enquête de satisfaction afin de redéfinir les attentes des clients
Se repositionner en fonction des attentes, changer de gamme de produits, rechercher de nouvelles offres
Réactiver sa communication et l’adapter à un repositionnement éventuel, repenser à une politique commerciale plus attractive

Améliorer l’accueil, non seulement par les équipes, mais aussi de l’établissement
Former ses équipiers afin d’élargir ses compétences et développer les ventes et développer un service de proximité rassurant le consommateur

Travailler sur les coûts matières afin d’améliorer les marges et réagir rapidement sur les fluctuations, mettre en avant les produits à forte valeur ajoutée.
Revoir l’attractivité de l’établissement, se mettre à la place du client, faire le même parcours que celui du client en poussant la porte de votre établissement vous permettra d’avoir la perception de ce dernier lorsqu’il pénètre dans votre restaurant.

Ce peut être, l’accueil, la propreté générale, la présentation du personnel, la décoration, l’ambiance, l’agencement, l’organisation générale ou plutôt une désorganisation engendrant une image peu confiante faisant fuir le client.
Face à une situation économique difficile, mieux vaut suivre ses indicateurs économiques régulièrement afin de réagir immédiatement les points fragiles, avant de mettre en péril la durée de vie de votre entreprise.

Pour aller plus loin…

Comment BOOSTER
Mon Restaurant

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

Un commentaire

  1. nesrine
    7 septembre 2015

    Voir son CA baissé du jour au lendemain est souvent mauvais signe. Les raisons qui ont déclenché cette baisse sont effectivement nombreuses comme l’auteur les a bien détaillés dans l’article. Pour les restaurateurs professionnels, se repositionner sur le marché peut être une action facile, mais pour les néophytes cela demande un certain nombre de stratégies.

    A défaut de ne pas maîtriser parfaitement la notion de gestion d’entreprise, on est souvent confronté à ce genre de désagrément qui peut être fatal à la santé même de son établissement, voire sa pérennité.

    Comme on le dit : « mieux vaut prévenir que guérir ». La meilleure solution pour éviter de tomber en faillite est donc la prévention en réalisant un suivi régulier du chiffre d’affaires de son restaurant. Il convient ainsi de tenir un carnet de bord regroupant quotidiennement les charges fixes et variables de son restaurant.

    Je tiens encore à remercier l’auteur du blog pour avoir pris le temps d’écrire cet article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.