Ticket restaurant : on passe au numérique

carte-ticket-restaurantLe passage du ticket restaurant à la carte numérique concerne bon nombre de salariés et d’entreprises, et ,bien-sûr, tous les restaurateurs affiliés au système, soit environ 160 000.
Pourtant, la mesure qui fait partie du « choc de simplification » décidé par le gouvernement est passée quasiment inaperçue.

Alors, en quoi consiste exactement ce passage au numérique ?
Et quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Les différentes possibilités:

La transformation du ticket restaurant dans sa version numérique se fera essentiellement grâce à la carte à puce, mais aussi, dans une moindre mesure, à l’aide du flashcode sur téléphone mobile.

En ce qui concerne la carte à puce, Le groupe Monéo en propose déjà une version depuis Mars 2013 : la Monéo Resto Master Card.carte-moneo-ticket-resto

Quant aux autres acteurs, tels Sodexo ou le Groupe Chèque-Déjeuner par exemple, après avoir intégré le GIE Carte Bancaire, ils réfléchissent aux différentes solutions et devraient les proposer durant le premier semestre 2014.

Pour ce qui est du flashcode, la start-up Resto Flash propose cette solution depuis juin 2012 et mise sur sa rapide entrée dans les moeurs pour pouvoir développer le système sur toute la France.

Les avantages du système:

Le nouveau système est bien plus avantageux en terme de sécurité.

  • En effet, la carte est nominative, protégée par un code pin et elle est valable 3 ans.
  • Chaque mois, le salarié voit son compte crédité automatiquement selon son nombre de jours travaillés.
  • Chaque compte peut être consulté à tout moment par internet, application smartphone ou serveur vocal.
  • En cas de perte ou de vol, le salarié a la possibilité de faire opposition, comme pour une carte bancaire, ce qui lui permet de ne pas perdre l’argent du mois.
  • Pour les entreprises, la gestion et la distribution de ce système, devenant beaucoup plus simple, devrait logiquement être beaucoup moins coûteux.

En ce qui concerne les restaurateurs, tout deviendra également bien plus simple.

Tout d’abord, il ne sera pas nécessaire d’acquérir un quelconque équipement ou logiciel supplémentaire, toutes les cartes devant être compatibles avec les terminaux bancaires déjà existants.

Ensuite, les corvées de paperasses : remplissage des bordereaux, tri des chèques ou tamponnage avant l’envoi à la centrale de remboursement des titres disparaissent puisque tout se fera automatiquement via le terminal bancaire.

De plus, les remboursements devraient se faire de manière beaucoup plus rapide : sous 48 H au lieu des 3, 7 ou 21 jours actuels.

Les frais de gestion seront, bien évidemment variables selon l’option choisie, autour de 3% en moyenne.

Les inconvénients:

  • En ce qui concerne les inconvénients de la formule, c’est surtout dans le manque de souplesse qu’ils résident.
  • Tout d’abord, plus moyen de dépanner un collègue en cas d’oubli, ni d’en faire profiter ses enfants ou ses amis.
  • Impossible aussi d’économiser ses tickets pour s’offrir un restaurant en famille le weekend.
  • On ne pourra plus non plus faire preuve de générosité en donnant un ticket à un SDF ou à une association caritative.
  • Toutes ses petites choses qui étaient bien pratiques et qui ont d’ailleurs largement contribué à la popularité des tickets restaurants.

Pour aller plus loin…

Comment BOOSTER
Mon Restaurant

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.